Si cet email n’apparaît pas correctement : Version en ligne

FNE

Édito 

Alors que Trump continue de pointer un laboratoire chinois pour tenter de ne pas perdre la face dans la grave crise sanitaire actuelle, la communauté scientifique a démenti les allégations qui tentaient de montrer que le Covid-19 était d’origine synthétique. Le Covid-19 est bien d’origine naturelle, très certainement un descendant d’un Coronavirus circulant chez les chauves-souris du genre Rhinolophus du sud-est asiatique. Sur son chemin vers l’homme, ce virus s’est probablement recombiné avec un virus de Pangolin, également du sud-est asiatique, ce qui lui aurait ouvert la « clé » des cellules humaines, mais il manque encore beaucoup de pièces au puzzle pour expliquer son apparition dans le centre de la Chine à Wuhan. De nombreuses hypothèses concurrentes peuvent l’expliquer et il n’est pas sûr que nous saurons un jour laquelle était vraie. Bien que le Covid-19 soit particulièrement contagieux, ce qui a provoqué la pandémie planétaire que nous subissons, ce virus se situe néanmoins dans le contexte des maladies émergentes qui sont étudiées et surveillées depuis des décennies. En effet, nous, les humains, sommes confrontés à des nouvelles maladies à un rythme s’accélérant : + 300 % en 50 ans ! Il est certain qu’une part de cette augmentation s’expliquer par la densité croissante de la population humaine et l’augmentation de l’intensité et la vitesse des transports, mais des causes plus maitrisables et plus écologiques sont également à l’œuvre : intensification de l’élevage, déforestation et braconnage. Bien qu’il soit souvent difficile de relier chaque maladie à une de ces causes, celles-ci émergent plus souvent dans les zones de déforestation, d’intensification de l’élevage et de commerces d’animaux sauvages qu’ailleurs. Les mécanismes en jeu sont assez simples, chacun de ces phénomènes crée des conditions de contact entre des espèces sauvages ou domestiques qui étaient auparavant rares ou inexistantes : transport d’animaux sauvages, contact entre animaux d’élevage et animaux sauvages et déplacement d’animaux sauvages suite à des travaux de déforestation (ce qui a été prouvé pour l’émergence du virus Marburg, et fortement suspecté pour Ebola). Ainsi une pandémie de l’ordre de celle que nous vivons actuellement aurait pu être prévisible (d’autant que celle du SRAS en 2002 en avait des caractéristiques très proches), mais également évitable si la crise écologique avait fait l’objet d’actions politiques internationales significatives… Saura-t-on en tirer les leçons ?

Yves BAS, Administrateur de FNE Languedoc-Roussillon

 

Il vient de sortir ! Notre rapport d'activité 2019

 
Rapport moral
Missions de la fédération (mise en réseau, formation, com, etc)
Dynamique fédérale
Gestion financière et humaine...
 
 
 
 

Assemblée Générale Extraordinaire le 25/04/2020

Compte tenu de la situation sanitaire, nous avons organisé notre Assemblée Générale Extraordinaire ce samedi 25 avril en visioconférence. L'ordre du jour était le suivant : modification des statuts, du règlement intérieur, et de la charte de FNE LR. Une trentaine de personnes y a participé.
 

Visio-formation eau, pesticides et agriculture 

 
Dans le cadre de notre campagne « Sentinelles de la Nature » nous avons organisé une formation intitulée "La prévention de la pollution de la ressource en eau et des milieux aquatiques par les pesticides utilisés en agriculture". 
Cet événement s'est déroulé en visioconférence le 7 avril et a réuni près d'une vingtaine de personnes.
 
A noter que l'un des objectifs de cette formation était de recueillir des signalements Sentinelles tels que celui-ci : signalement 2020-9206
 

Opposition de FNE LR au projet de charte "ZNT riverains" de l'Hérault

Dans le cadre de la concertation publique relative à la charte départementale de l’Hérault visant à instaurer des distances de sécurité à proximité de zones habitées, FNE LR a apporté sa contribution pour affirmer fortement son opposition à ce projet de charte.
 

Pollution lumineuse : 350 vitrines et enseignes allumées illégalement recensées à Montpellier


Dans la nuit du 28 au 29 février, une trentaine de courageux bénévoles s'est retrouvée à 1h du matin dans les rues de Montpellier pour faire la chasse aux éclairages illégaux. Bilan de l'opération : 350 enseignes et vitrines recensées !
À noter que la sensibilisation des commerçants prévue dans la foulée n'a pas pu être engagée dans le contexte actuel.
 
 

Parution de notre mini-guide sur le littoral


Notre dernier mini-guide eau est paru en février et s'intitule "La gestion du trait de côte sur le littoral méditerranéen sableux". L'occasion pour nous de parler du recul du trait de côte, d'artificialisation et de gestion du littoral dans un contexte de changement climatique.
 
 

Où sont les étoiles ? Aux fenêtres contre la pollution lumineuse

A l'occasion de la nouvelle lune, et en cette période de confinement où l'absurdité de certains éclairages est encore plus flagrante, FNE a lancée une action de sensibilisation intitulée "aux fenêtres contre la pollution lumineuse #oùsontlesétoiles" et a invité les citoyens à faire remonter leurs observations que les éclairages soient illégaux ou non.
 

Près de 400 signalements en 7 mois sur le Languedoc-Roussillon


Entre la mise en service du site internet le 17 mai 2019 et le 31 décembre, FNE a reçu 387 signalements sur le territoire du Languedoc-Roussillon :
– sur 321 signalements d’atteintes à l’environnement, 134 ont été publiées,
– sur 66 initiatives positives pour l’environnement, 44 ont été publiées.

Lire notre communiqué du 21 janvier
 
 

Crise sanitaire : la liste des atteintes à la protection de l'environnement s'allonge

Un décret est paru permettant des enquêtes publiques au rabais pour autoriser plus vite des projets destructeurs. Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs textes étaient déjà venus malmener la démocratie et le droit de l’environnement, en complète contradiction avec le discours du gouvernement.
 

Le Covid-19, un prétexte pour épandre au plus près des riverains : nous saisissons la justice


Sous le prétexte que le Covid-19 empêcherait les consultations du public, le Gouvernement recule de nouveau en accordant des réductions supplémentaires pour épandre les pesticides à des distances encore plus faibles des habitations que celles pourtant insuffisamment protectrices imposées en décembre. Dépôt de deux recours devant le Conseil d’Etat contre cette décision inadmissible.

Voir le communiqué du 23 avril
 

COVID-19 : désinfecter les rues est inutile et dangereux


En France, de nombreuses municipalités partent à la traque du Covid-19 en pulvérisant dans l’espace public des produits biocides dilués. Si l’inquiétude des populations et le souhait de limiter au maximum la transmission du virus est bien légitime, recourir à des pulvérisations de ce type est inefficace et non sans risques.

Voir l'actualité du 17 avril
 

COVID-19 : crise écologique et mondialisation, matrice de pandémies


La pandémie de COVID-19 met un nouveau et dramatique coup de projecteur sur les maladies infectieuses émergentes. En quoi l’effondrement de la biodiversité et la crise environnementale génèrent l’apparition et la diffusion de telles pandémies ? Pourquoi la santé humaine passe aussi par la santé des écosystèmes ? Comment prévenir ce type de pandémie ? Éclairages de France Nature Environnement.

Voir l'actualité du 14 avril
 

Rapport d'activité 2019


Toute l’année, les militant·es de France Nature Environnement font avancer la transition écologique. Retrouvez les actions citoyennes, les combats, les prises de positions et le détail des finances dans le rapport d’activité 2019, publié à l’occasion de l'assemblée générale du 4 avril 2020.
 
 
 
Vous pouvez retrouver l'ensemble des communiqués de presse de la fédération nationale FNE sur son site internet à : COMMUNIQUÉS

 

Bienvenu à l'association Terre Marine, nouvelle adhérente à FNE LR

Terre Marine est une association basée au Cap d'Agde (34) qui part du principe premier que pour préserver, il faut découvrir et comprendre. Leurs approches : l’éducation au service de la préservation de la vie marine sauvage, la réflexion et la mise en lumière d’une interaction respectueuse de l’Homme avec la biodiversité.


 

 

  • Le 1er octobre 2020 - Journée du Réseau Eau de FNE LR sur la réutilisation des eaux usées traitées et la gestion quantitative de l'eau en agriculture. Présentation des notes de positionnement de FNE national, discussion et réflexion sur le positionnement FNE LR. Plus d'informations à venir. 

 

  • Je deviens BÉNÉVOLE : nous avons constamment besoin d’aide bénévole pour nous épauler dans nos actions en faveur de l’environnement et de la nature.
     
  • J’ADHÈRE à FNE LR : vous pouvez adhérer individuellement si vous voulez vous impliquer au plus près dans nos actions, ou simplement nous encourager !
     
  • Je fais un DON : vous pouvez nous faire un don régulier ou ponctuel (déductible de vos impôts) afin de nous donner plus d'indépendance, pour continuer nos actions en justice.

Site internet
Page Facebook
Profil Twitter

France Nature Environnement Languedoc-Roussillon, tous droits réservés.
Association loi 1901, n°SIRET  : 800 138 877 00033. Siège social : 18 rue des hospices 34090 Montpellier
Directeur de la Publication et illustrations : Simon Popy - Rédaction et mise en page : Lydie Nemausat

Contact email :
fne.languedocroussillon@gmail.com

Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Vous pouvez vous désabonner à cette liste de diffusion ICI.

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT LANGUEDOC-ROUSSILLON
18 RUE DES HOSPICES
34090, MONTPELLIER