Si cet email n’apparaît pas correctement : Version en ligne

FNE

Édito du Président

Alors que les exigences environnementales devraient aller en se durcissant, en réponse à l'effondrement écologique, le gouvernement Macron multiplie les régressions à coups d'expérimentations jamais évaluées, de mesures d'exception généralisées sans transition, et de passages en force emballés dans une com insupportable. Résultat : de moins en moins de projets soumis à évaluation environnementale, de plus en plus de pouvoirs discrétionnaires entre les mains des préfets, la dérogation aux règles qui devient petit à petit la règle... La politique de ce gouvernement est un désastre pour l'environnement. Les lois garantissant sa protection sont rabotées chaque jour un peu plus, les décisions environnementales sont déconcentrées à des échelles où les pressions politiques sont plus fortes, la démocratie participative est régulièrement bafouée, les risques industriels moins contrôlés, le droit de l'eau est remis en question, les moyens de service public désintéressés dédiés à l'environnement sont détournés vers des intérêts lucratifs privés... Sans grande surprise, désormais, c'est à nos libertés fondamentales qu'on s'attaque : liberté de militer, liberté d'informer, liberté d'accéder à la nature... Enfin, pour certains seulement ! L'arbitraire règne dans l'application des droits humains comme de l'environnement. Ce contexte régressif et autoritaire donne des ailes aux obscurantistes de tous poils : violence des propos, immaturité des comportements, absence d'empathie, confusion entre la foi et la science... Le trumpisme n'est pas loin. Ne nous laissons pas pour autant aveugler par notre colère, car s'il faut tomber très bas pour rebondir, cette voie peut nous mener encore plus bas... Il faudra beaucoup de temps pour reconquérir ce que nous perdons chaque jour, mais la Nature finira par nous donner raison. Malheureusement, ce ne sera pas sans passer par des épisodes douloureux. En attendant, il faut essayer de sauver les meubles, sans faire l'erreur de céder à la violence. Agir en jouant avec les règles du système, jusqu'à parfois faire changer les règles, est la première forme d'action non-violente. C'est la nôtre. Elle est indispensable, peu médiatique, et difficile à mettre en oeuvre car elle demande beaucoup de compétences et d'organisation sur le long terme. Elle n'est pas toujours suffisante, face aux conséquences graves de certains choix politiques, dont certains il faut le rappeler, sont des choix démocratiques... Mais essayer sérieusement de se servir du droit environnemental existant doit être un préalable dans la hiérarchie des modes d'action. C'est la vocation de FNE depuis 50 ans, de maintenir le dialogue avec les institutions et de mettre à l'épreuve les voies légales. Inutile de vous dire que par les temps qui courent, les dés du jeu démocratico-juridique s'avèrent souvent pipés, ce qui - c'est un constat - tend à légitimer d'autres formes d'action. On récolte les fruits de ce qu'on sème... Mais si, comme nous, vous pensez qu'il ne faut abandonner ni l'idée de convaincre par la raison, ni l'idée de faire appliquer le droit de l'environnement, soutenez-nous ! Le nombre a son importance... Beaucoup d'associations de protection de l'environnement en ex-Languedoc-Roussillon ne sont toujours pas fédérées au bout de 6 ans. Parlez-leur de FNE !

Simon Popy, Président de FNE Languedoc-Roussillon

 

Le Canal du Rhône à Sète : "FNE LR s'opposera à des travaux de grande ampleur"

Une concertation territoriale a été lancée afin de réinterroger les orientations stratégiques du canal du Rhône à Sète. Nous n'avons été ni informés ni conviés à participer. Mais cela ne nous a pas empêché d'adresser spontanément une contribution : le développement du FRET par péniche sur ce canal n’est pas suffisant pour justifier un tel impact écologique. Les travaux à réaliser sur le canal doivent rester minimalistes.
Retrouver l'intégralité de notre contribution ici. 

Dans la rue contre la pollution lumineuse !

Le confinement et le couvre-feu n'ont pas arrêté nos ambassadeurs de la nuit : plus de 220 commerces éclairés la nuit illégalement (de 1h à 7h) ont été recensés cet automne. Mais nos bénévoles ne se contentent pas de constater, ils sensibilisent aussi ! 
En savoir plus.

 


Notre stratégie pour lutter contre les décharges sauvages

Après avoir constaté l'ampleur du phénomène des dépôts illégaux de déchets grâce à notre outil Sentinelle de la Nature, nous avons décidé de mettre en place une stratégie pour lutter de manière globale contre ce fléau. Cette stratégie se décline de la façon suivante : accompagnement des sentinelles ; interpellation des maires ; échanges avec les services de l'État et les autres acteurs concernés.
En savoir plus.


Activités du réseau Eau

justify

  • Le 30 septembre 33 personnes ont pu profiter de notre formation gratuite, en visio : « Comment répondre au besoin en eau de l’agriculture dans un contexte de changement climatique tout en respectant l’environnement ? »
     
  • Le 1er octobre le Réseau Eau de FNE LR s’est réuni autour des notes de positionnement de FNE sur la gestion quantitative de l'eau en agriculture et la réutilisation des eaux usées, pour se les approprier et discuter de leur adaptation à notre territoire.

    Plus d'informations sur le contenu de ces formations ici.
 

Mer de plastique ? Marre des plastiques ! Découvrez notre nouvelle BD !


A l'occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, nous vous avons fait découvrir notre bande-dessinée.
Plongés dans l'ère du plastique, les hérissons mènent l'enquête : impact des plastiques sur l'environnement, production consommation... En quête de solutions, ils apportent un regard nuancé sur le recyclage du plastique et sur les matières innovantes. Réussiront-ils à s'éclaircir les idées... et les vôtres ?
Lire notre communiqué du 20 novembre.
 
 

Jardins de la Méditerranée : un projet illégal


Au sud-est de Béziers, sur le domaine de Bayssan, le Conseil Départemental de l'Hérault porte sur 30 ha de forêt et de garrigue un projet de parc d'attraction d'une autre époque dit les «Jardins de la Méditerranée».
FNE LR, qui constate que les procédures de participation du public et d’évaluation des impacts environnementaux ont été bafouées par le département, saisit le tribunal administratif. Référé rejeté le 30/11/2020. Affaire à suivre...
Lire notre communiqué du 9 novembre.


Studios Occitanie-Méditerranée : un projet fumeux aux conséquences environnementales graves

Lire notre communiqué du 9 novembreSur le domaine de Bayssan, un gigantesque projet de parc d’attractions privé autour du cinéma se profile à l’horizon. A terme ce sont 60 ha supplémentaires de terres agricoles et de milieux naturels qui seraient artificialisées pour accueillir 2 millions de visiteurs par an.
FNE LR alerte sur l’impact environnemental de ce projet et condamne le dévoiement de la procédure de concertation.

Lire notre communiqué du 2 novembre.

 
 

Que faire pour limiter l'impact environnemental de nos achats en ligne ?

L'e-commerce est devenu en quelques années une part importante de nos achats. Avec la crise Covid-19 et les confinements, l'e-commerce est devenu une solution pour continuer ses achats, qu’ils soient essentiels ou non, malgré la fermeture des magasins. L‘essor de ce mode de consommation a toutefois un impact environnemental et social non négligeable. En savoir plus sur l'actu.


Profiter du confinement pour changer ses habitudes et se débarrasser du plastique


La crise sanitaire a profité à l’emballage plastique, perçu comme hygiénique et protecteur. Pourtant ce sentiment de sécurité, dans le cadre de l’emballage des produits, ne se base pas sur grand-chose...
Lire le communiqué du 20 novembre.

Que savez-vous vraiment sur le plastique ?  
Faites le QUIZZ !
 


 
Héros malgré eux : brutalisés pour avoir défendu le droit et l'environnement
 
L’an dernier, 212 militants écologistes ont été tués dans le monde, selon le rapport de Global Witness. On pourrait espérer que la France soit épargnée par ces violences et pourtant...
Lire le communiqué du 2 novembre.
 
 

Sombre journée pour l'environnement


Ce mardi 6 octobre France Nature Environnement apprend trois tristes nouvelles portant atteinte à notre environnement et à la démocratie. Retour des néonicotinoïdes, massacre de dauphins, dialogue citoyen bafoué ils en parlent dans leur communiqué.  Lire le communiqué du 6 octobre.
 
Vous pouvez retrouver l'ensemble des communiqués de presse de la fédération nationale FNE sur son site internet à : COMMUNIQUÉS

 

Pollution lumineuse à Alès

Dans un communiqué et une lettre au maire, l'association St Hilaire Durable demande à ce que les éclairages inutiles contribuant de façon permanente à la pollution lumineuse cessent, notamment sur la rocade d'Alès.
Lire le communiqué.


 


Le GNAUM parle des Sentinelles de la Nature

Attention, le GNUM est devenu le GNAUM !
Lundi 19 octobre a eu lieu une visioconférence organisée par le GNAUM qui nous a invité pour présenter et échanger à propos des Sentinelles de la Nature. Pour visionner la conférence en vidéo.



Frontignan : "Nous ne voulons plus d'entreprises polluantes."

Le mois dernier, Exxon Mobil a démarré des tests d'excavations sur son ancien site de dépôt d'hydrocarbures de Frontignan. Une étape essentielle avant le grand chantier de réhabilitation. Céline Laurens, présidente de l'association des habitants du quartier du Près-Saint-Martin et du canal du Rhône, fait part de ses inquiétudes sur ce projet sans fin...
Voir l'article de France Bleu à ce sujet.


Editions des Ecologistes d'Euzière

A l'occasion des fêtes de fin d'année, Les Ecologistes d'Euzieres proposent une sélection de trois éditions que vous pouvez offrir à vos proches ou simplement pour vous faire plaisir !

1 - Oiseaux entre guarrigue et Méditerranée II (volume 2)
2 - Eloge du Pic Saint-Loup
3 - Une libellule a pondu
 

À cette occasion, FNE LR vous invite une nouvelle fois à signer et à partager sa pétition pour une ligne nouvelle Montpellier-Perpignan adaptée aux trains de marchandises, sans gares inutiles, et pour l’environnement : signer la pétition !

 

  • Je deviens BÉNÉVOLE : nous avons constamment besoin d’aide bénévole pour nous épauler dans nos actions en faveur de l’environnement et de la nature.
     
  • J’ADHÈRE à FNE LR : vous pouvez adhérer individuellement si vous voulez vous impliquer au plus près dans nos actions, ou simplement nous encourager !
     
  • Je fais un DON : vous pouvez nous faire un don régulier ou ponctuel (déductible de vos impôts) afin de nous donner plus d'indépendance, pour continuer nos actions en justice.

Site internet
Page Facebook
Profil Twitter

France Nature Environnement Languedoc-Roussillon, tous droits réservés.
Association loi 1901, n°SIRET  : 800 138 877 00033.
Siège social : 39 rue Jean Giroux 34080 Montpellier
Directeur de la Publication et illustrations : Simon Popy - Rédaction et mise en page : Adrien Denat et Lydie Nemausat

Contact email :
contact@fne-languedoc-roussillon.fr

Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Vous pouvez vous désabonner à cette liste de diffusion ICI.
FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT LANGUEDOC-ROUSSILLON
18 RUE DES HOSPICES
34090, MONTPELLIER