Si cet email n’apparaît pas correctement : version en ligne
 

Editorial du Président
 
Quand on me demande ce qu'est l'écologie aujourd'hui, je suis bien en peine de répondre... C’est la rançon du succès : on en a pour tous les goûts. Mais dans les scénacles politiques, en revanche, un discours stéréotypé domine largement : le discours winwin de la "croissance verte". Vous savez, cette mystification qui ne parle plus de nature mais "d'actifs naturels", et qui voudrait nous faire croire qu'un peu de peinture verte, c’est déjà tellement ! C'est ainsi que l'industrie et la finance ont intégré la contrainte écologique, et ont accouché d'un dogme contradictoire : l'environnement ne doit pas être une contrainte pour l'économie capitaliste libérale... Comme moi vous avez sans doute ressenti dans votre quotidien ce paradoxe qui rend fou… Ce qui se faisait autrefois au nom du business se fait donc désormais au nom de l'écologie. Tout n'est pas à jeter bien sûr, mais chaque fois que l'écologie devient un argument marketing, avec des intérêts financiers à la clé, la vigilance est de mise. C'est ainsi que nous voyons des spéculateurs chercher à placer leurs capitaux dans n'importe quel projet farfelu étiqueté écolo (pourvu qu'on plante des arbres). C'est aussi dans cette logique financière de court terme que se multiplient les projets de parcs photovoltaïques géants dans les rares milieux naturels jusqu'ici préservés de l’artificialisation. Partout, l'esbrouffe, allant parfois jusqu'à l'usurpation de la caution des associations ou de la science... Il n'est pas toujours aisé de savoir où s'arrête l’éco-business décomplexé, et où commence l'idéologie. C'est ainsi que la région nous a récemment expliqué que non, le littoral languedocien n'est pas bétonné comme on le croit. Il y a donc de la marge ! Et plus encore, que la hausse du niveau de la mer n'est pas une contrainte, mais une opportunité pour plus de croissance. Dans la même veine, il n'y a plus trace de l’objectif d’aller vers "zéro artificialisation nette" dans le Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET). Si l'écologie est partout, le processus de digestion est loin d'être terminé : des masques et des illusions doivent encore tomber. Nous devons faire notre possible pour que cette étape dure le moins longtemps possible, et qu'elle ne cause pas trop de dégâts irréversibles.
 
Simon Popy, Président de FNE Languedoc-Roussillon
 
L'Assemblée Générale 2019 de la fédération aura lieu le samedi 13 avril

Réservez la date ! L'AG aura lieu à Montpellier (lieu à confirmer). L'occasion de faire un bilan de l'année passée, échanger entre adhérents et envisager les actions à venir !

L’AG est ouverte aux adhérents individuels et aux représentants mandatés par les associations adhérentes. Seuls ont droit de vote les adhérents à jour de leur cotisation.

Pour adhérer/réadhérer : http://fne-languedoc-roussillon.fr/jadhere/
 
La réglementation des pesticides agricoles : de l'autorisation au contrôle
 
Nous publions un nouveau mini-guide sur l'eau. Pesticides, produits phyto, biocides, substances actives, préparations commerciales, autorisations de mise sur le marché, dérogations, zones de non-traitement… pour savoir l’essentiel en quelques pages, avec sérieux ET humour.

Téléchargement à : http://fne-languedoc-roussillon.fr/mini-guides-sur-leau/

A lire et partager largement !
 
 
Café FNE sur la spéculation sur les terres agricoles !
 
Le 31 janvier nous avons rempli le Gazette Café pour cette conférence/débat qui abordait ce sujet problématique dans notre région. Vous pouvez revoir les interventions de Camille Clément (INRA), Jean-Baptiste Poinssot (Terre de Liens), Paul Reder (Confedération Paysanne), Vincent Nourigat (In’pact) et Simon Popy (FNE LR).

Voir la vidéo

Le 12 février Camille Clément et Simon Popy ont également participé à « Balance la sauce », l’émission de Divergence FM, sur ce même sujet : à réécouter ici
 
Changement dans l'équipe salariée de FNE LR

Départ de Pierre Balzergue qui était en charge de l'animation du réseau et de la communication à FNE LR depuis juin 2017. 

Il est remplacé par Lydie Nemausat à partir de début mars. Vous pourrez la contacter à partir de cette date à : lydie.nemausat@fne-languedoc-roussillon.fr
 
Recours contre la Gare nouvelle de Nîmes-Manduel !

FNE LR a plaidé le mardi 12 février au tribunal administratif de Nîmes pour défendre son recours contre la gare de Nîmes-Manduel.

Les conclusions de la rapporteure publique, très orientées contre FNE, se résument à un copier-coller des argumentaires de SNCF réseaux, allant jusqu’à prétendre à la « finalité propre » de la gare de Manduel et sa totale indépendance vis-à-vis de la gare de la Mogère… Une véritable caricature à laquelle nous commençons à être habitués dans ce tribunal.


Le jugement sera rendu dans quelques semaines.

Plus d'information dans cet article de France 3 Occitanie
 
 
On a besoin de vous, il y a mille façons de nous soutenir !
  • Je deviens BÉNÉVOLE : nous avons constamment besoin d’aide bénévole pour nous épauler dans nos actions en faveur de l’environnement et de la nature.
     
  • J’ADHÈRE à FNE LR : vous pouvez adhérer individuellement si vous voulez vous impliquer au plus près dans nos actions, ou simplement nous encourager !
     
  • Je fais un DON : vous pouvez nous faire un don régulier ou ponctuel (déductible de vos impôts) afin de nous donner plus d'indépendance, pour continuer nos actions en justice.
 
 
Suite au saccage des locaux de l'AFB dans le gard, FNE affirme son soutien aux agents de la police environnementale

Mardi 18 décembre une quinzaine d’individus encagoulés ont saccagé les locaux de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) dans le Gard. Ils auraient demandé « l’arrêt des contrôles sur les agriculteurs » d’après la gendarmerie.

Les agents des services départementaux de l’AFB sont en effet chargés du contrôle de la bonne application des lois environnementales, notamment relatives à l’usage des pesticides et aux travaux nuisibles à l’eau, à la prévention des inondations ou à la protection de la biodiversité.

FNE LR regrette qu’une partie du monde agricole ne sache plus réagir que par la violence et souhaite apporter son soutien aux agents qui ont l’importante mission de contrôler le respect des règles qui protègent notre environnement et notre santé.

Lire le communiqué
 
 
FNE LR : Truffle farms la société écossaise qui voulait raser 300 ha de garrigue pour spéculer

FNE LR et ses associations membres se sont opposées au projet scandaleux de la société britannique Truffle Farms à Ferrières-les-Verreries (Hérault). Ce fond d’investissement envisageait de défricher la garrigue et de boiser des prairies et pelouses permanentes dans un lieu hautement patrimonial, au détriment de l’agriculture locale, de la ressource en eau, de la biodiversité, du paysage, et même de l’éthique, en faisant miroiter à des investisseurs étrangers un retour sur investissement de 851 % au bout de 15 ans. Suite aux actions menées le projet est arrêté, semble-t-il pour de bon car le domaine est toujours à la vente… (avis aux vrais agriculteurs).

Lire le communiqué
 
 
 
FNE : Tribune : barrage de Caussade, les multiples impasse du projet
 
Dans le Lot-et-Garonne, depuis deux mois, un barrage de 920 000m3 dont la vocation principale est l’irrigation, se construit de façon totalement illégale sur 20 hectares à Pinel-Hauterive. Il barre le ruisseau de Caussade, affluent du Tolzac de Monclar.

Ce projet de retenue, porté par une Chambre d’agriculture dirigée par la Coordination rurale, est typique des pratiques du passé. Pour stocker l’eau, on creusait partout où la géographie du terrain semblait s’y prêter, sans regard sur les autres usages et enjeux environnementaux. Puisque le déficit de ressources en eau existe toujours sur ce bassin-versant malgré la présence de très nombreuses retenues, cette politique montre aujourd’hui ses limites. Face aux sécheresses de plus en plus longues et nombreuses, créer encore des stockages mène clairement à des impasses.

Lire la tribune
 
Vous pouvez retrouver l'ensemble des communiqués de presse de la fédération nationale FNE sur son site internet à : COMMUNIQUÉS
 
 
Oc'Nat organise les 1eres Rencontres Naturalistes d'Occitanie

L'union des associations naturalistes d'Occitanie organise cet événement majeur du 22 au 24 mars 2019 à Gruissan (dans l'Aude). Plus de 1000 participants sont attendus.

Plus d'informations sur cette page internet
 
Nouvelle publication du GOR (66) sur le "Suivi des populations de Pie-Grièche à tête rousse (Lanius senator) dans les Pyrénées-Orientales"

Le GOR a publié en janvier un rapport faisant état du déclin alarmant des populations de Pie-Grièche à tête rousse dans les Pyrénées-Orientales. Ce rapport fait écho à la nécessité de protéger les derniers paysages agricoles en mosaïque encore préservés, mais également à l’urgence de réduire l’utilisation des insecticides en agriculture.
 
SOS Lez-Environnement (34) : Conférence sur l'artificialisation des sols

Le collectif Oxygène (dont font partie notamment les associations SOS Lez Environnement et ACNAT-LR) a organisé le 21 février à Montferrier-sur-Lez une conférence sur l'artificialisation des sols. 

Avec l'intervention de Yves le Bissonnais, Directeur de Recherches retraité de l'INRA (Laboratoire LISAH).
 
ACNAT LR (34) : Réunion publique sur le projet Truffle Farms

Le collectif Les Pieds sur Terre (dont l’asso fait partie) a organisé une réunion publique le 7 février à Notre-Dame-de-Londres. Salle comble, plus de 100 personnes, et un débat constructif dans le respect de la diversité des points de vue. La suite : vers une veille foncière locale / un accompagnement citoyen de projets collectifs agricoles ?
 
 
 
Site internet
Page Facebook
Profil Twitter
 
France Nature Environnement Languedoc-Roussillon, tous droits réservés.
Association loi 1901, n°SIRET  : 800 138 877 00033. Siège social :
FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT LANGUEDOC-ROUSSILLON
18 RUE DES HOSPICES
34090, MONTPELLIER

Directeur de la Publication et illustrations : Simon Popy - Rédaction et mise en page : Pierre Balzergue

Contact email :
fne.languedocroussillon@gmail.com

Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Pour vous désabonner de cette liste : e-mail